A la découverte de Paris

par Jean-Yves Nicolas, Le Naour nathalie

Jeux de tableaux, ceci n’est pas une expo…
L’exposition que nous avons vue s’intitulait « la trahison des images » et rassemblait des œuvres de Magritte.
Qui est Magritte ?
René Magritte, né le 21 novembre 1898 à Lessines dans le Hainaut et mort à Schaerbeek le 15 Août 1967, est un peintre surréaliste belge. Il joue souvent à travers ses œuvres sur le décalage entre un objet et sa représentation. La peinture de Magritte s’interroge sur sa propre nature, et sur l’action du peintre sur l’image. La peinture n’est jamais une représentation d’un objet réel, mais l’action de la pensée du peintre sur cet objet. Magritte réduisait la réalité à une pensée abstraite rendue en des formules que lui dictait son penchant pour le mystère
Récit de la visite
Une fois arrivées à l’exposition, nous nous sommes rendues dans les quatre grandes salles où les œuvres étaient accrochées. Madame Le Naour, Madame Pignot et Madame Suisse nous avaient préparé un questionnaire sur les œuvres du peintre auquel nous avons dû répondre en analysant les peintures et en interrogeant les visiteurs.

Voici quelques questions auxquelles nous avons dû répondre :
-  « Connaissez-vous d’autres artistes appartenant à ce même mouvement artistique : « Le Surréalisme ? »
-  Quelle est l’œuvre qui vous a le plus déstabilisé ? Dérangé ? Ou questionné ? Pourquoi ? Justifiez votre réponse.
Nos impressions
Certaines œuvres nous ont tout particulièrement plu dont celle nommée « Les amants » car le couple semble vouloir cacher leurs sentiments, ne rien dévoiler. Peut-être sont-ils timides ou ont-ils honte d’exprimer en public leurs émotions ?


Les Amants (1928)
Par contre, d’autres œuvres nous ont dérangé, voire interrogé, telle que « Ceci n’est pas un pipe » car nous ne comprenions pas où voulait en venir le peintre, ce que son œuvre pouvait signifier, quel message il voulait transmettre. Finalement, le tableau était la représentation d’une pipe et non l’objet « pipe ».


La trahison des images, 1929

A la rencontre des lieux emblématiques de Paris.
L’après-midi, nous nous sommes promenées dans certains arrondissements parisiens afin de découvrir et d’admirer de célèbres monuments. Notre itinéraire a commencé au musée Beaubourg…

Nous avons pu admirer :

-  L’Hôtel de ville situé dans le 4ème arrondissement : c’est la mairie de Paris où siège la maire, Anne Hidalgo.

Nous avons remonté la rue de Rivoli pour nous rendre au musée du Louvre (1er arrondissement) :

-  La Pyramide du Louvre : Elle est constituée de verre et de métal et se situe au milieu de la cour (Carrousel du Louvre).

Ensuite nous avons traversé le parc des Tuileries et aperçu quelques monuments au loin :
-  Nous pouvons constater que tous les monuments sont alignés selon l’axe historique de Paris ou voie royale. Il s’agit d’une ligne rectiligne qui traverse l’ouest de Paris : elle va du Louvre jusqu’au quartier d’affaires de La Défense. Elle passe par le jardin des Tuileries, la place de la Concorde (avec l’Obélisque), l’avenue des Champs Elysées, la place de l’Etoile avec l’Arc de Triomphe.

Nous avons quitté le parc pour rejoindre la place Vendôme :

-  Au centre de la place Vendôme se dresse la colonne Vendôme. Cette place est célèbre pour ses boutiques de luxe dont des bijouteries (Dior, Chanel…).

Enfin, nous sommes arrivées devant l’Opéra Garnier (9ème arrondissement) :

-  L’opéra Garnier ou Palais Garnier se situe sur la place de l’Opéra. Sur une conception de l’architecte Charles Garnier retenue à la suite d’un concours, sa construction, décidée par Napoléon III dans le cadre des transformations de Paris menées par le préfet Haussmann est achevée en 1875.

Notre témoignage

Dans l’ensemble, notre promenade sur Paris était intéressante car nous avons pu découvrir des monuments qu’on ne connaissait pas forcément et bénéficier de bonnes explications de la part de nos professeurs.
Le « petit » point négatif est le temps qui malheureusement n’était pas avec nous. En effet, nous avons essuyé une averse du parc des Tuileries jusqu’à l’Opéra.

Remerciements

Nous tenons à remercier toutes les personnes qui nous ont donné l’opportunité de profiter de cette sortie : le proviseur (M. Bonsergent), le proviseur-adjoint (M. Bergala), le personnel de l’intendance. Et n’oublions pas nos professeurs qui ont dû faire preuve de patience tout au long de la journée pour nous supporter : Mme Le Naour, Mme Suisse et Mme Pignot.

Article rédigé par les 1ASSP