Finale académique de Futsal fille…

(actualisé le ) par Hamon bertrand

Juste avant les vacances de Février, nos championnes départementales de futsal participaient à la finale académique.

Cette rencontre avait lieu au gymnase du lycée, et devait normalement voir s’affronter une équipe du 78 (le lycée Camille Claudel), et une équipe de chaque département composant notre académie, 91, 92 et 95 !

Finalement seule l’équipe du 95 du lycée Jean Mermoz de Montsoult s’est déplacée. Les filles adverses semblent heureuses d’être ici et prêtes à en découdre pour remporter ce titre de championne académique. Après un petit moment d’inquiétude (les filles de Claudel sont arrivées avec un peu de retard !), tout le monde se change et s’échauffe.

Le niveau est censé être plus élevé, mais les exigences le sont également, et au moment du coup d’envoi, la collègue responsable de l’équipe adverse vient me voir pour me dire « ce n’est pas la peine de faire ce match, de toute façon nous avons match gagné puisque tes joueuses n’ont pas de protèges tibias ! ».

Dans un premier temps surpris par sa réaction, je décide de remonter au lycée chercher les deux paires de protège tibias que nous avons en stock, et nous ne jouerons cette finale qu’avec une gardienne et deux joueuses de champ contre 4 normalement. Hélas, pendant mon aller-retour au lycée, cette collège aura pris la décision de faire débuter la rencontre !

Le responsable régional arrivé entre temps m’annonce que le match ayant débuté dans ces conditions (pas de protège tibias), notre équipe est donc disqualifiée et ne pourra donc pas poursuivre l’aventure.
Malgré mes arguments et mes tentatives pour rattraper le coup, pas d’issue favorable dans un premier temps. Je dis donc aux filles du lycée, qui voyaient bien que quelque chose ne tournait pas rond, d’être exemplaire dans leur comportement et de jouer le mieux possible pour avoir encore une dernière chance de négociation une fois la rencontre terminée.
C’est ce qu’elles se sont appliquées à faire !

8/0 à la mi-temps pour nos joueuses, le score final sera finalement de 20 à 2 une fois les deux périodes de 20 minutes écoulées !

Le responsable régional bien embêté devant cette différence flagrante de niveau, décide d’appeler les responsables des deux autres académies normalement présente au prochain tour.

Soulagement, l’académie de Paris n’aura pas d’équipe à présenter pour le championnat inter-académique, et nous sommes donc repêchés pour continuer l’aventure. Ouf !

Il aurait quand même été dommage de finir sur cette fausse note alors que nos joueuses étaient une fois de plus bien au-dessus du lot !

Dernière marche avant les championnats de France à Lyon, la finale inter-académique qui une fois de plus aura lieu chez nous, Mercredi 11 Mars. Notre équipe retrouvera donc nos adversaires du jour, mais aussi deux équipes de l’académie de Créteil pour un tournoi à 4.

On croise les doigts…

A très bientôt pour cette nouvelle aventure.

M. Hamon, professeur d’EPS