Concours des « Jeunes Toques de l’Appertisé ». Le lycée des métiers Camille-Claudel de Mantes-la-Ville, académie de Versailles, a accueilli vendredi 23 mars 2012 la finale du concours

par Laurent Nadiras

Description
Tapas et antipasti : de nos océans à nos jardins

Le lycée des métiers Camille-Claudel de Mantes-la-Ville, académie de Versailles, a accueilli vendredi 23 mars 2012 la finale du concours des « Jeunes Toques de l’Appertisé ».

Christian Montet, Proviseur, Franck Échalier, Chef de travaux et les enseignants de « Services et commercialisation » comme ceux d’« Organisation et production culinaire » ont vraiment fait tout leur possible pour que les candidats, les membres du jury et les personnes présentes soient placés dans des conditions idéales. Esméralda Flori, IA-IPR , présidente du jury, Alain Paccard, IEN-ET EG, tous deux de l’académie de Versailles et Éric Ledermann, Président de la Collective de la conserve ont souligné unanimement la qualité parfaite de l’organisation, la tenue des élèves du lycée et leur professionnalisme.
La rigueur imposée par le règlement du concours n’a pas altéré la bonne humeur et la convivialité qui allait de pair avec une franche douceur printanière.

Pour l’édition 2012, les candidats devaient concevoir une assiette originale constituée de tapas et d’antipasti, comportant du poisson, de la viandes, des légumes et fruits.
Les contraintes imposées étaient les suivantes :

Chaque assiette devait être constituée de poissons, de viandes, de légumes ou fruits.
Pour cette assiette, 60 % au minimum de la quantité de produits utilisés sont appertisés.
Tapas, antipasti... 6 à 8 pièces minimum sont attendues pour cette assiette.
Le reste pouvait être des produits frais, surgelés ou autres.
Coût maximum matières pour une entrée : 3,50 € HT (contrainte éliminatoire si non respectée).

Vidéo