Le lycée et le programme ÉCLAIR

par Laurent Nadiras

 Objectifs :

Le programme ÉCLAIR vise à :

  • la réussite de chaque élève dans un climat scolaire propice aux apprentissages ;
  • l’égalité des chances ;
  • la stabilité, la cohésion et la mobilisation des équipes.
  • Il promeut les innovations et les expérimentations simultanément dans les champs de la pédagogie, de la vie scolaire, des ressources humaines ainsi que des actions en faveur de la sécurité.
  • Il s’appuie aussi sur une organisation en réseaux, réunissant chacun un collège et les écoles d’où proviennent ses élèves, ce qui apporte une cohérence et une continuité dans la scolarité préélémentaire et obligatoire des élèves.
    Le vade-mecum ÉCLAIR

    Le programme ÉCLAIR (vidéo)

     Innovations dans le champ des ressources humaines

Recrutement

Le recrutement des personnels enseignants, d’éducation, administratifs, sociaux et de santé est effectué par le recteur sur proposition des chefs d’établissement après publication de postes à profil. L’affectation des personnels de direction se réalise également sur profil et sur la base du volontariat. Les déroulements de carrière de tous les personnels volontaires font l’objet d’un examen attentif.

Rémunération

L’ensemble des personnels affectés dans les établissements scolaires relevant du programme ÉCLAIR bénéficient d’un dispositif spécifique de rémunération complémentaire. Les personnels intéressés peuvent prendre contact auprès des chefs d’établissement et des directeurs d’écoles du programme.

 Le préfet des études

Une des innovations majeures du programme ÉCLAIR consiste aussi en la nomination d’un préfet des études par niveau de classe en collège et dans les classes de seconde au lycée. Son rôle est d’impulser une dynamique d’équipe sur un niveau donné, renforcer les liens entre le pédagogique et l’éducatif, mettre en place des suivis individualisés des élèves et développer les relations avec les parents et les partenaires.

Le préfet des études en vidéo

Le vade-mecum Préfet des études

 Innovations dans le champ de la pédagogie

Des innovations et des expérimentations pédagogiques concourent elles aussi à la réussite scolaire des élèves. Elles portent notamment sur :

  • les progressions pédagogiques, la conduite de classe et la mise en place de modalités variées de prise en charge des élèves ;
  • l’organisation du temps scolaire en encourageant notamment la pratique régulière d’activités physiques et sportives et d’activités artistiques ;
  • la définition du projet d’orientation de l’élève en lien avec le parcours de découverte des métiers et des formations ;
  • l’organisation de travaux interdisciplinaires et la conduite de projets ;
  • la continuité pédagogique entre l’école primaire et le collège.
  • L’article 34permet une utilisation de la dotation horaire globale (DHG) en pleine cohérence avec le projet d’établissement.

Les corps d’inspection et les conseillers académiques recherche-développement, innovation et expérimentation (CARDIE)accompagnent les équipes dans le choix et le suivi de ces pratiques innovantes.

 Innovations dans le champ de la vie scolaire

Tous les personnels travaillent à instaurer un climat scolaire propice à la « la mise au travail » des élèves et aux apprentissages. Les règles communes de vie au sein de l’établissement sont élaborées grâce au travail collectif de l’ensemble des équipes pédagogiques et éducatives et, une fois adoptées, sont respectées par chacun de leurs membres.

La commission de vie scolaire se réunit toutes les semaines pour trouver, avec les partenaires, des solutions adaptées pour les élèves qui dérogent aux règles communes. Pour les comportements répréhensibles, l’aspect éducatif de la sanction est privilégié, grâce notamment au recours aux mesures d’utilité collective.

Les familles sont associées à la vie de l’établissement et bénéficient d’actions d’accompagnement telles que La mallette des parents.

 Actions en faveur de la sécurité dans les établissements

Les préconisations des diagnostics de sécurité sont mises en œuvre en lien avec les collectivités territoriales. Le partenariat est renforcé avec les correspondants police ou gendarmerie sécurité-école afin de mener des actions de sécurisation et de prévention touchant notamment aux problèmes de racket, de harcèlement, de consommation ou de trafic de produits stupéfiants.

Ces actions sont coordonnées avec celles des équipes mobiles de sécurité (EMS) qui contribuent aussi à l’enquête de victimation élaborée par le Conseil scientifique des Etats généraux de la sécurité à l’école. De plus, les personnels des ÉCLAIR bénéficient de formations à la tenue de classe et à la gestion de conflit.

Les chefs d’établissement renforcent les liens avec l’ensemble des acteurs locaux de la prévention, notamment dans le cadre des conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) afin d’échanger les informations nécessaires et de concerter des actions communes.

Le lycée référencé dans la liste des établissements participant au programme ECLAIR

Voir l’article complet sur le portail des professionnels de l’éducation EDUSCOL
Voir l’article complet sur le site du ministère de l’éducation nationale